1. Intro

    Cette page est destinée à mes cousins proches et lointains et, même de façon plus générale à ceux qui sont susceptibles d'être intéressés par ma génalogie. Son but est toutefois limité :
    • Présenter l'ascendance de mes enfants sur 3 ou 4 générations, pour montrer les "points de départ" des études généalogiques que j'ai effectuées avec mon père.
    • Constituer un complément aux informations que j'ai placées sur geneanet, qui ne présentent pas les données de moins de 100 ans.
    • Avoir des liens "points de départ" pour explorer la généalogie ascendante
    • Fournir des illustrations, celles que je trouve les plus intéressantes, sur les aieux qui vivaient autour de 1900 et qui seront sur généanet
    • Donner le lien vers la page d'accueil pour accéder à d'autres informations (ascendants référents, cousins remarquables...)

  2. Tableaux de tous les ascendants répertoriés

    Les ascendants présents dans la base geneanet elastoc sont obtenus en cliquant sur ce lien de construction du tableau, lequel, c'est compréhensible, est un peu long à se constituer. On y trouve les dates, lieux, professions. Les liens sur chaque personne permettent d'accéder à leur page dans la généalogie. Le prénom (second ou troisième) "Yyy" signifie que l'ascendance continue au delà et peut être consultée sur d'autres sites.

    La page d'Adrien et d'Emeline permet d'avoir le point de départ et un exemple d'ascendance vers le pharaon Ramsès II.
  3. Répartition géographique des ancètres

    Elle porte sur les générations 5 à 15 :




    Cette répartition a été figée en 2013. Cliquez ici pour vous déplacer dans la version actuelle.
  4. Les huit quartiers

    Ascendance limousine de Jean Beyrand Asc. nord tourangelle de Constance Chidaine, grand-mère de Jeanne Martin
    (et aussi dans la Sarthe...)
    Asc. sud tourangelle d'Eugénie Maria Desale, mère de Jeanne Martin
    (et aussi dans la Creuse, Seine et Marne...)
    Asc. sud tourangelle de François Besnard, grand-père d'Alfred Besnard
    Asc. bérichonne d'Henri Etienne Demoulière, arrière-grand-père d'Alfred Besnard
    Asc. sud tourangelle d'Adélaïde Madeleine Touchelet, arrière-grand-mère d'Alfred Besnard
    Asc. charentaise de François Alphonse Plumency, père de Micheline Plumency
    (et aussi en Dordogne...)
    Asc. sud tourangelle d'Urbain Hamelin, grand-père de Micheline Plumency
    (et aussi en Loir et Cher...)
    Asc. poitevine de Louise Peleau, grand-mère de Micheline Plumency
    (et aussi dans les Deux-Sèvres...)
    Ascendance valdotaine de Jules Lemot Ascendance champenoise de Marguerite Lemot
    (et aussi dans l'Yonne, Seine et Marne...)
    Limousin 1/4 Inconnu
    1/4 Nord Touraine
    1/2 Sud Touraine
    1/2 Inconnu
    3/8 Sud Touraine
    1/8 Berry
    1/2 Charente
    1/4 Sud Touraine
    1/4 Poitou
    3/4 Vallée d'Aoste
    1/4 Inconnu
    Vallée d'Aoste Champagne Champagne
    Jean Beyrand Jeanne Martin Alfred Besnard Micheline Plumency Séraphin Champion Pélagie Droz Edouard Lemot Berthe Renvoyé
    Bernard Beyrand Pierrette Besnard Jules Champion Marguerite Lemot
    Alain Beyrand Marie-France Champion
    Adrien et Emeline Beyrand

    Cela nous donne en 64èmes : 16 Champagne, 14 Vallée d'Aoste, 9 Sud Touraine, 8 Limousin, 8 Inconnu, 4 Charentes, 2 Poitou, 2 Nord Touraine, 1 Berry.
    Les 8 inconnus sont probablement 2 en Vendée (Jeanne Martin), 4 en sud Touraine (Alfred Besnard), et 2 en Vallée d'Aoste (Séraphin Champion).
    (nord et sud de la Touraine sont séparés par la Loire)
  5. Quelques vieilles photos

      Beyrand-Desbordes
      Ca se passe près de Flavignac, dans le Limousin, et l'on est en 1902 environ.

      En haut à gauche Pierre Desbordes et sa première épouse (peut-être sa 2ème...). En haut à droite Martial Beyrand et Marie Desbordes.
      En bas, de gauche à droite, Pierre et Léon Beyrand, les deux ainés de Martial et Marie, puis Léonard Desbordes, le premier enfant de Pierre, puis Anne Desbordes la petite soeur de Pierre et Marie, et enfin Jean Beyrand, le troisième enfant de Martial et Marie.
      Martin-Chidaine
      Nous voilà maintenant vers 1889, à Tours, du côté de la rue de la Fuye et de la rue Deslandes.

      Prenons d'abord les 4 sur la droite. Debout, il y a Jacques Martin, l'enfant abandonné de Fontenay le Vicomte. Il est entouré de son grand fils Henri Martin, fils de se première femme Constance Chidaine (décédée jeune), et de Henri Martin, plus jeune (qui mourra à la guerre de 14/18), fils de sa seconde épouse, Jeanne Oclin, laquelle est assise devant eux.
      Au centre, la personne assise, plus âgée, est Adélaïde Chidaine, soeur de Constance et donc tante d'Henri. Son mari est debout, moustachu, second à partir de la gauche.
      Il reste la fillette au berceau, Hélène Galais, ses parents Louis Galais (debout au centre) et Césarine Chidaine (soeur d'Henri, nièce d'Adélaïde), et son frère Frédéric (debout à gauche).
      Ces Chidaine là avaient leur nom orthographié Chidenne.
      Desale-Guibert
      6 ans plus tard, en 1895, toujours à Tours, du côté de la rue de la Fuye et de la rue Deslandes, dans le petit atelier de blanchisserie familiale des Desale, voici la toute petite Henriette Martin, premier enfant de l'Henri Martin de la photo précédente.

      C'est la grand-mère Marie Guibert qui tient le bébé. La mère, Eugénie Maria Desale, est la plus grande, au centre. Sur la droite, l'homme à la pipe est son grand-père, Pierre Desale. Et, à l'extrême droite, il y a la grand-mère, Anne Amélie Guillard, qui est née, tenez-vous bien, en 1824 (à Veigné). Sont aussi présentes trois ouvrières.
      Besnard-Demoulière
      Silvine Demoulière descend des Desmoulières de Saint Martin d'Auxigny (Cher). Elle est décédée en 1951 à 93 ans, mais c'est la seule photo que nous ayons d'elle, elle date de 1908 environ.

      Sa plus jeune fille Aline Besnard, dite Hélène, est avec elle. Sans doute est-ce avant qu'elles partent toutes les deux en Belgique, avec la petite Andrée née en 1905, enfant "naturel" de Marie, la soeur d'Hélène.
      Hamelin-Peleau
      Nous voici vers 1923, dans les environs de Montbazon, en Touraine.

      La toute petite grand-mère Louise Peleau (originaire de Rouillé dans la Vienne) est entourée de sa fille Marie Hamelin, mariée Grateau (à gauche), et de deux de ses petits enfants, Blanche Panié (au centre) et Micheline Plumency (à droite), de retour de son Blanzac (Charentes) natal, après le décès de son père Alphonse Plumency..
      Champion
      Nous sommes maintenant en 1910 environ, à Saint Marcel, dans la vallée d'Aoste, du temps où l'on y parlait couramment français.

      Ange Rosset, le seul homme de la photo, est assis à côté de sa belle mère Marie Aguetaz (épouse de Victor Champion) et de sa femme Catherine Champion. Trois de leurs filles sont derrière, Pierrine à droite, Modeste au centre, et nous ne savons plus le prénom de celle à gauche.
      Lemot
      En 1913 (c'est écrit sur une affiche, au fond...), voici la fanfare de Saint Martin de Bossenay, en Champagne.Trois des frères Lemot y sont présents. Eugène est debout, à l'extrême droite. Georges et Edouard sont assis en seconde et troisème position à partir de la droite.

      Mais il y avait un quatrième frère Lemot, Paul, l'aîné, celui qui est décédé au combat lors de la guerre de 14/18. Pourquoi ne serait-il pas sur la photo ? N'est-ce pas lui qui est à côté d'Edouard, derrière le gamin ? Qu'en pensez-vous ?

    Retour à la page d'accueil