Saint-Aubin

JOUET[1]


A. Etienne
, ! en 1506-1522 à La Chapelle-Godefroy

Etienne JOUET paye censive au seigneur de La Chapelle-Godefroy entre 1506 et 1522[2].


B. Jean, ! en 1518-1522 à La Chapelle-Godefroy

Jean JOUET paye censive au seigneur de La Chapelle-Godefroy entre 1518 et 1522[3].


C. Jean, dit Jean MARATTE, † /1581, × à Marguerite MERLIN, ! en 1576-1581

Marguerite MERLIN, veuve de Jean JOUET, paye censive au seigneur de Saint-Aubin en 1577 et 1578[4].

En 1581, la veuve de Jean JOUET dit MARATTE fait une déclaration au censier de l'Abbaye du Paraclet à Saint-Aubin[5]. Elle déclare entre autre une maison partagée avec Germain VOITERIN et Jean MARATTE[6].

Jean JOUET et Marguerite MERLIN sont les parents de:


D. Guillaume, manouvrier à Quincey, ! en 1620-1621, (†) 12.5.1651 Quincey, × à Philiberte

Guillaume JOUET, manouvrier à Quincey, fait une déclaration au terrier de Quincey de 1620-1621. Il déclare entre autre à cause de sa femme, une terre provenant de la succession de feu Claude GENNERAT[7].

Guillaume JOUET paye censive à Quincey entre 1646 et 1649, puis sa veuve en 1650 et 1651, avec ses enfants. Etienne JOUET paye sa déclaration entre 1651 et 1654[8].

Guillaume JOUET et Philiberte sont les parents de:


E. NN., † /1694, × à Marie, ° ca 1624, † 1.2.1694, “tombée en apoplexie”, (†) le 2